L’huitre un trésor de bienfaits nutritionnels

L’huitre un trésor de bienfaits nutritionnels

On apprécie l’huître pour sa saveur iodée et sa chair délicate. Autres atouts : son faible apport calorique et sa richesse en minéraux. Les huîtres restent un aliment incontournable sur les tables de fêtes en fin d’année. Et cela tombe bien, car les meilleurs mois pour la déguster sont ceux en “R”, de septembre à avril. Bien sûr, les amateurs peuvent en profiter toute l’année.

Si vous êtes au régime, n’ayez pas peur des huîtres ! « Pour une douzaine de ce mollusque, comptez 100 kcal et seulement 3 g de lipides. Et si l’huître contient des lipides, ils constituent pour la plupart des acides gras insaturés (oméga-3). Ces bonnes graisses permettent de réduire le cholesterol et vous protègent des maladies cardiovasculaires. Les huîtres peuvent être classées parmi les aliments les moins riches en cholestérol car elles en contiennent entre 35 et 50 mg aux 100 g.

Très riche en minéraux et en oligoéléments, l’huître fournit notamment du phosphore (95 mg/100 g), un minéral qui donne de l’énergie et contribue à la bonne santé des dents et des os, et du fer (2,1 mg/100 g), utile pour prévenir l’anémie. Huit huîtres comblent ainsi la totalité des besoins quotidiens en fer chez la femme (2 mg par jour entre la puberté et la ménopause).

Cet aliment offre également de bons apports en cuivre (1,4 mg/100 g), en calcium (77,9 mg/100 g), et en zinc (26,8 mg/100 g). Ce dernier oligoélément aide notamment à stimuler les défenses immunitaires. A ces nutriments s’ajoute une forte teneur en vitamines, particulièrement celles du groupe B.

Nous vous proposons des huîtres de La Seyne/Mer (Jean-Christophe Giol, producteur) durant toutes les fêtes